La pénurie d’IPV4 va t’elle affaiblir le Net ?

En effet la question ne va pas tarder à se poser, même si certains gros acteurs pensent à racheter des sociétés d'hébergement pour récupérer les blocs d’IPv4, il faut bien se rendre à l’évidence : le passage à l’IPv6 devra se faire.
Il faut donc anticiper ce passage.
Le gouvernement actuel souhaite encourager le déploiement IPv6 au sein des réseaux de l’État Au plan européen, 76 millions d’adresses IPv4 sont encore disponibles : elles devraient être épuisées dès 2012 selon le ministère de l’économie.

Mais quand allons-nous basculer en IPv6 ?
À l’heure actuelle, aucun calendrier ne semble imposé et pourtant il serait temps que les opérateurs et acteurs majeurs du NET puissent se mettre en accord sous peine de fragiliser l’ensemble de la toile.
Si certains FAI ont déjà fait évoluer leur «box» rien ne permet de savoir ce que donnera ce changement, car souvent leur réseau n’est toujours pas passé en IPv6,.

Cependant personne ne semble pressé, car depuis 2008 la pénurie est annoncée pour 2010, alors que les systèmes d’exploitation sont déjà prêts les fournisseurs de serveurs DNS ne sont qu’en a eux pas tous capables d’effectuer la migration.

Que devons-nous craindre : l’effet sera surtout que nos visiteurs pourront avec des problèmes d’accès à certains sites, des lenteurs de navigation.
Comme je vous le disais plus haut, il n’y a pas de date butoir pour le passage IPv6, il faut simplement être prêt en tant que professionnel et avoir conscience que tout développement doit tenir compte de ce changement pour que nos clients puissent toujours avoir une visibilité sur Internet (Pour les entreprises : serveurs DNS / serveurs web / configuration système des serveurs, etc - Pour les Opérateurs : routage et prise en chage du protocole IPV6 à tous les niveaux (réseaux BGP / IP - équipements sécurité -etc).
Les serveurs et le réseau utilisé par KABIA sont déjà prêts pour le passage à l’IPv6, nos développements destinés au web sont déjà aux normes pour assurer la stabilité optimale pour nos clients à l’épuisement des blocs d’IPv4.

Laissez votre impression, réagissez à l'article !

Votre email ne sera pas publié sur le site